04 mai 2007

Les "Roaming Charges": Attention - les gouvernements capitulent devant les entreprises-télécom!

En mars, la réunion en Allemagne des ministres du TéléCom s'est déclarée d'accord avec un tarif-maximum pour les appèls mobiles inter-européens. Celui-ci devrait se situer entre 30 et 45 eurocentimes pour un appèl envoyé et de 20 centimes pour un appèl reçu (par minute). La Commission des télécoms du Parlement européen les a suivis.
Dans "At Home in Europe" et dans "In Europa zu Hause", nous avions déjà annoncé qu'il fallait s'attendre à des efforts du dernier moment des Sociétés TéléCom et, éventuellement, des gouvernements, à mitiger ce maximum avant les mois d'été 2007. Car l'argumentation des TéléComs est, en ce moment, qu'il faudrait une "phase de transition".
Ce qui est un argument ridicule, car c'est déjà depuis deux ans que les mesures européennes ont été annoncées. On devrait plutôt introduire le "cap" (maximum) à une date en 2006, et faire rembourser aux clients les tarifs idiots qui leur ont été imposés.

Mais ce qui était à craindre, est arrivé: Le ministre allemand responsable des télécoms, a, inattendument, déclaré que le maximum proposé par la Commissaire européenne Viviane Reding (et accepté par lui et par ses collègues en mars) était trop peu élevé. Il a proposé de le DOUBLER. Une rencontre avec la commission compétente du Parlement européen à Strasbourg ne l'a pas fait changer d'opinion. Il s'agirait, selon lui, d'une mesure "transitoire" qui devrait éviter aux grandes sociétés un choc trop fulgurant.

Les Financial Times constataient déjà avec satisfaction, que les consommateurs des mobiles européens n'auront pas, cet été, des tarifs équitables pour leurs appèls intereuropéens. Les lobbyistes des Sociétés télécom jubilent et ils rajoutent encore à leur arsénal de faux arguments.

Il n'est pas encore trop tard pour les syndicats, les organisations de la défense des consommateurs et d'autres comités d'action, à se mettre en branle! Il ne faut pas attendre que le mal arrive, pour pouvoir tranquillement accuser, encore une fois, l'Europe d'incompétence. C'est trop facile. Mettre l'Europe en position de bouc émissaire, c'est le truc des gouvernements qui n'osent pas se disputer avec les télécoms incompétents.

Soyons vigilants, pour une fois. Acceptons les alliés qui se présentent. e nous allier avec la Commission européenne, pour une fois qu'elle nous propose un objectif sensible et juste....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts with Thumbnails